Ilmayen, petite kabylie

Accueil > Tamokra > La baraka de Sidi Yahia Laidli > Là haut, à Tamokra

Là haut, à Tamokra

dimanche 26 juin 2005, par Webmestre

Dans une ambiance empreinte de convivialité, la zaouïa Sidi Yahia Laidli de Tamoukra (wilaya de Béjaïa) a organisé lundi dernier, une cérémonie de sortie d’une promotion de 160 étudiants. Cette cérémonie, transformée en une immense fête a été rehaussée par la présence de plusieurs ministres, des walis de Bejaia et de Bordj Bou-Arréridj, des autorités locales et des cadres du secteur des Affaires religieuses et des waqfs.

Les hôtes de Tamoukra se sont recueillis devant la stèle érigée à la mémoire des 80 étudiants chouhada, appartenant à cette zaouia et tombés au champ d’honneur pendant la guerre de libération nationale. Dans son allocution, le wali de Bejaia s’est longuement attardé sur l’histoire de cette zaouïa, fondé au 15e siècle, ayant constitué la cible des forces coloniales, en 1871 et en 1956. Pour sa part, le cheikh de la zaouïa, Tahar Aït Aldjet, a mis en exergue le rôle culturel de cette zaouïa depuis sa création, particulièrement dans le domaine du rayonnement religieux et de l’enseignement du Coran. Le docteur Cherif Kaher a, pour sa part, contribué généreusement à faire connaître aux présents la beauté et l’histoire glorieuse de cette région chère à tous, vantant d’une manière saisissante le courage de ses enfants et leur attachement sans faille aux nobles valeurs qui fondent la nation algérienne. L’orateur a souligné le rôle actif de cette zaouïa dans le renforcement de la solidarité entre tous les enfants du pays.

Le professeur Mohamed Amokrane a évoqué l’élan des étudiants de ce haut lieu de culte, en rappelant leurs faits d’armes à l’époque de la Révolution. Se rendant compte de son rôle actif de soutien au moudjahidine, l’armée coloniale a utilisé 16 avions pour bombarder cette zaouïa, qu’elle appelait "la ruche des guêpes".
Les intervenants ont rendu un vibrant hommage aux Chouyoukh de la zaouïa, à l’instar de cheikh Ahmed Guerroufa, en présence de sa famille qui a été honorée.

El Moudjahid

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.