Ilmayen, petite kabylie

Accueil > El Main > Des jeunes bloquent le siège de l’APC d’El Maïen

Des jeunes bloquent le siège de l’APC d’El Maïen

mardi 10 septembre 2013

Le chef-lieu de la commune d’El MAïen, à 55 km au nord de la ville de Bordj Bou Arréridj, a vécu hier une journée de protestation. Les habitants de cette localité sont sortis dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol de la marginalisation, du chômage, de l’absence de perspectives d’avenir, et de plein d’autres problèmes de la vie quotidienne.
Des dizaines de personnes se sont donné rendez-vous, dans la matinée, devant le siège. En l’absence d’interlocuteur, ils sont passés à la vitesse supérieure, en barricadant carrément la route avec des pneus, bloquant ainsi tous les accès de la ville. Du coup, toute circulation a été interrompue.
Des protestataires nous ont confié que la goutte qui a fait déborder le vase est l’absence des élus locaux ou autres responsables, qui ne se manifestent, selon eux, que durant les campagnes électorales. -

A.B.

El Watan

Messages

  • {{}} Ahmed Salah Amarouche a partagé l’album de Amirou Amarouche.
    il y a 17 heures
    Bonjour !

    Une ancienne commune qui devient nouvelle en balayant du revers de sa main tout son patrimoine du foncier bâti et un lieu géographique créé du temps de la colonisation pour surveiller les incendies de forêts qui redevient ancien siège communal, commune mère et siège de daïra. La dernière des dernières la démolition de l’ancienne mairie d’El-Maïn héritée de la colonisation construite en 1961 sur le terrain de l’ancienne poste d’avant les années 1950, l’épicerie de feu si Athmane ou Belkacem BENBELKACEM, du café maure d’Amarouche Mohamed Chérif et de la cour commune qui les unissait à la place publique Tizi. Maintenant que reste-t-il de cet héritage public appartenant à tous les villages ? L’ancienne école héritée de la colonisation comme preuve à l’appui qu’El-Maïn posséde tous les atouts étant tout d’abord situé à l’extrême Nord de la willaya de Bordj Bou-Arréridj malgré que c’est une petite commune réduite par le nombre de ses six mille habitants et c’est une raison de plus pour couvrir les besoins de toutes les communes voisines si une étude approfondie avait été menée à bon escient en redevenant le siège d’une daïra bien avant la localité dont il dépend actuellement en étant géographiquement et historiquement le siège d’une maison cantonnière "El Kanetina" créée du temps de la colonisation dont le rôle principal était initialement de surveiller les feux au sein de cette montagne forestière. Cette école doit-elle être encore démolie ou restaurée ? Monsieur le président de la commune était mis debout certes par la population en lui renouvelant son mandat. Nul(le) ne peut dire le contraire. Mais démocratiquement parlant avant de démolir un patrimoine commun les gens ouvrent-ils droit à la consultation ou non ? Bloquer les routes, fermer les bureaux des A.P.C ne peuvent être la vraie solution qui elle peut venir des débats publics. A quoi s’opposent-ils les partis politiques ?
    Album sans titre (2 photos)
    Photo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.