Ilmayen, petite kabylie

Accueil > El Main > Asalay n w adrar sidi idir

Asalay n w adrar sidi idir

jeudi 3 décembre 2009

Asalay n udrar n Sidi Idir, ou Musée d’Adhrar n Sidhi Idir. C’est le rêve de toute un vie qui vient de se réaliser.

Le musée d’Adrar n Sidi Idir vient de voir le jour, Djamel ou Yahia,
vient de réaliser son rêve de monter un musée dans son village.

Dans ce musée on trouve tous les objets qui retracent
la vie de ce village depuis sa fondation. Y sont exposés
des outils déterrés lors de fouilles à Takharat, qui est
le premier village de la commune d’el main, et qui a été
complètement détruit par le colonisateur lors de la
défaite de la kabylie en 1871. Après cette défaite,
certains habitants iront s’installer au village actuel
d’el main, d’autres à Lemtardh, Aglaguel et enfin à
Adrar Sidi Idir.

Le musée couvre de manière complète la période de libération nationale, en plus des objets que l’on peut trouver (armes, effets personnels des combattants de l’ALN, correspondances), témoins de la vie quotidienne dans les maquis, on peut consulter une riche collection de photos de la période.

Lors de notre visite, il manquait encore plusieurs pièces
à ce musée, en particulier, ces bombes de plusieurs tonnes (de la taille d’un être humain), larguées sur les villages lors de la guerre de libération
nationale, celles-ci seront mises en place un peu plus
tard, car cela demande une certaine logistique.

Si vous visitez ce musée, vous ne manquerez pas bien sur de rencontrer l’infatigable Da Rabie ou Yahia (voir la vidéo ci-dessous), qui se fera un plaisir de vous raconter l’histoire de chaque objet ou une anecdote entourant une photo.

Le musée est installé près de l’école du martyr
Hocine Kerkache.

Messages

  • {{}} Bonjour nos fréres de Sidi-Iidir !

    Il me vient à l’esprit maintenant que se rouvre ce sit, de vous présenter mes sincères félicitations pour votre gigantesque travail qui consistent à sauver la mémoire de nos ancêtres El-Maïnais avec le lancement et la gestion de ce Musée dont les concépteurs méritent un trés grand salut.

    Le réglement intérieur de ce Musée permet-il aux visiteurs de passage de prendre des photos ? Si oui, je me rendrai spécialement un jour non pour faire de la récupération loin de là, mais par contre de lancer par ma contribution sur différends sits de façon à ce qu’il réussisse encore d’avantage pour le compte du grand village de Sidi-Idir dont je vous prie de vouloir bien retransmettre mon bonjour amical à da Larbi n’Tata, Saïdi Mahmoud, Djémaâ, Houma si Mohamed Akli, si Mohamed Aklin’Touba, Amar Ou Chahboune, la famille de feu Atoui Rabia, du présent Smaïl, du défunt si Maha BENBRAHAM, à BENYAHIA Mouloud mon ancien camarade de classe, de feu : Ali Oulhadj l’ancien chasseur avec de longues moustâches, les agriculteurs de votre village qui garnissent de leurs jolis produits le marché hébdomadaire du Lundi à Tizi du douar El-Maïn jusqu’à Guenzet Béni-Yalla, Béni-Ourtilane, Tansaout et Akbou, la famille AÏT Hamouda dont si Omar, si Yahia....et tous les autres dont la famille de l’ancien vieux militant Gali, Mokhtar ou Yahia, Bahloul Idir dont les jeus que je ne connais pas. Pouvez vous publier la photo portrait de feu cheikh Ouali Ou Tayeb ? Je vous remercie pour votre aimable lécture et surtout vos réponses ou commentaires mêmes les critiques, elles nous donnent de l’inspiration à l’écriture et à plus de culture. Un salut pour votre jeune écrivain en herbe BENBRAHAM dont je n’ai pas encore lu son livre mais vu l’image de sa couverture qui m’était retransmise par le camarade BOUMESBAH Omar.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.