Ilmayen, petite kabylie

Accueil > El Main > HISTOIRE D’ILMAÏN

HISTOIRE D’ILMAÏN

Musée de la Kabylie à Ilmaïn

vendredi 2 novembre 2007, par m.siline

Bonjour,
permettez moi d’apporter ma contribution pour glorifier notre village et notre région.

Plus nous apprenons des choses sur notre village, plus nous nous aperçevons que notre histoire recèle un patrimoine national et international immense. Et ce patrimoine nous devons le protéger, le sauvegarder et le transmettre aux nouvelles générations.

Nous avons perdu des archives importantes d’Ilmaïn après l’insurrection de la Kabylie de 1871. Parmi ces pertes il y’a la rihla* de tous les descendants d’Ilmane jusqu’en 1871.

Notre village a survécu à toutes les grandes guerres : Depuis l’époque romaine jusqu’à la la guerre de libération, il a traversé tous les âges, il est donc riche en histoires et en événements.

Tous les grands hommes l’on connu, comme El Mokrani Mohammed, Boumezreg et le colonel Amirouche ...

Il serait donc important de se mettre à l’oeuvre pour réunir les quelques éléments qui nous permettront de rassembler des pièces pour constituer une banque de données historique sur l’histoire d’Ilmaïn et de la Kabylie.
Alors pourquoi ne pas créer un MUSEE DE LA KABYLIE à Ilmaïn, cette institution sera un plus pour toute l’Algérie.

J’espère que ma proposition fera son chemin !

* Etat civil

Messages

  • Bonjour !

    L’idée autant que l’intention apparaissent bonnes. Mais existe-t-elle une pensée colléctive pour concevoir un tél projet et faire mûrir cette réflexion ?

    Et si chaque village voudra créer son propre musée comment les faire adhérer à l’idée de création d’un autre musée au niveau d’un siége communal ? N’y a-t-il pas déjà de lancement d’un musée de daïra ?

    Quels objets seront exposés de-dans et quelle législation pourra les protéger ?

  • Bonjour,
    dans le livre :
    Histoire de l’Afrique septentrionale (Berbérie) depuis les temps les plus reculés, l’auteur mentionne le nom des cavaliers des béni-siline

    • Bonjour !

      Merci de ces références et détails. Cependant, tu oublies d’indiquer l’adresse de la maison d’édition et le nom de l’auteur pour faire bénéficier le maximum de lécteurs de ton méssage en leur permettant d’acheter ce livre s’ils le désirent, le lire et le critiquer esthétiquement parlant pour en faire des rajouts, des compléments d’informations en vue de son enrichissement ou à défaut de s’y inspirer dessus pour l’ouverture d’un débat si possible.

    • Bonjour !

      Pour avoir une histoire de l’Afrique du Nord embrassant toute l’antiquité, nous pouvons consulter les histoires générales de l’Afrique du Nord, celle d’Ernest Mercier, Histoire de l’Afrique Septentrionale (Berbérie) depuis les temps les plus reculés jusqu’à la conquête française (1830), trois volumes, Paris, Leroux. Le premier volume, qui mène l’histoire de l’Afrique jusqu’en 1045 de notre ère, est de 1888. dans ce livre il y est mentionné le nom des cavaliers des béni-siline (page 341).

      Ce livre est assez ancien, il date du 19ème siècle. L’intérêt est qu’il a été scanné et mis sur intenet. Pour avoir accès directement à cette page de ce livre il faut taper Béni-siline.

      Mounnah Siline

    • Bonjour Monsieur Mounnah !

      Merci pour ces importantes précisions.

      La lécture du passé nous donne la prescience du futur. C’est à dire, faire des déductions culturelles, organiques, structurelles et cultuelles à faire rapprocher avec les réalités d’aujourd’hui. D’où, dit-on, goût d’hier sur certaines choses, qualité du présent sur d’autres.

      Cette lécture consiste à sucer l’os pour en extraire la substantive moëlle. Le pourquoi des temps de paix et le pour quoi de l’éclatement des révoltes et des nuisances sur un registre.

      Sur un autre, prendre conscience par cette science de l’importance à accorder à la justice sociale devant se faire par le biais des séparations des pouvoirs, la neutralité, les débats démocratiques contradictoires non pas pour faire ombrages, entraves ou obstâcles au fonctionnement normal et harmonieux des choses, mais pour le seul d’éfféctuer des recoupements à la recherche de la lumiére qui n’est rien d’autre que la vérité dans tous les domaines de la vie active contemporaine.

      Par exemple : on ne brûle pas un siége de gendarmerie sans gendarmes. Qui a été consulté et qui ne l’a pas été ? Une étude de cas parmi tant d’autres.

      On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Ne se trompent pas ceux qui ne font rien. Un seuil de tolérance doit être observé dans le cadre du respéct des lois régissant la prévention sécuritaire. Quant aux fléaux sociaux, la corruption flagrante en fait partie intégrante de ces phénoménes ennuyeux.

      "Chacun à son métier et les vaches seront bien gardées" dit le proverbe.

      L.AS. AMAROUCHE

  • oui cela sera très bien
    pourquoi avons prévu les archive,el Main ?se village ait magnifique

  • bonjour tout le monde .tout ce que je veus dire c’est que je porte le nom ILMAIN je mappele NABIL ILMAIN et ca ma fait vraiment plaisir de connaitre mes origine kabyles merci ......svp je veus connaitre le sens de ce mot ILMAIN quesqu il veut dire en kabylie ? merci

  • je suis moi aussi originaire d’El Main,je m’appel Abbas Benbaouz,je suis des SILINES.D’aprés ce que m’a raconté mon père LARBI : ilmain issu du nom de notre arrière grand père ilman le premier fondateur de notre grand village qui portait son nom.Il y’a beaucoup de choses a dire sur l’histoire de notre bien aimé ilmain.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.